Itinéraire d’un catholique non perplexe

13-04-2017  
Filed under Actualités, Rome, Tradition

Fin août 1976, Georges assistait à la messe de Lille qui fit connaître au monde entier le combat de Mgr Lefebvre pour la Tradition. Son curé l’avait menacé : « Vous suivez un évêque rebelle qui célèbre une messe interdite ». En 1988, il est allé aux sacres épiscopaux à Ecône, et son curé à la messe duquel il avait cessé d’aller, l’a averti : « Vous êtes tous schismatiques, vous et vos évêques ». Lorsqu’il s’est marié à Saint-Nicolas du Chardonnet, son curé l’a assuré qu’il ne l’était pas. Il avait l’habitude de se confesser à un prêtre de cette église, son curé lui disait qu’il ferait aussi bien d’aller voir une assistante sociale, car ce prêtre ne pouvait pas plus qu’elle absoudre les péchés.

En 2007, Georges a appris que la messe tridentine n’avait jamais été abrogée, et que depuis 30 ans il n’assistait pas à une messe interdite. En 2009, malgré les foudres brandies par son curé, l’évêque qui avait confirmé ses enfants n’était pas excommunié. En 2015, le prêtre qui reçoit sa confession le fait validement, ce dont il ne doutait pas mais qui devrait rassurer son curé, – peut-être pas au point de venir lui-même à confesse à Saint-Nicolas… Ce mois-ci, il sait que le prêtre qui l’a marié validement, n’a pas l’obligation de le remarier, ce qui permettra certainement à son curé de le féliciter, avec quelques décennies de retard…

Georges n’a jamais été un catholique perplexe. Aujourd’hui il a une certitude : en dépit de toutes les critiques, il a bien fait de suivre Mgr Lefebvre qui a transmis ce qu’il avait lui-même reçu.

Abbé Alain Lorans

Analyse de la Lettre de la Commission pontificale Ecclesia Dei sur les mariages des fidèles de la Fraternité Saint-Pie X
Communiqué de la Maison générale sur la lettre de la Commission Ecclesia Dei au sujet des mariages des fidèles de la Fraternité Saint-Pie X (4 avril 2017)

Comments are closed.